La mineuse du citronnier

Publié le 25 Juillet 2014

Parmi les ennemis que l'on rencontre au jardin, la mineuse occupe une place de choix.

En effet, on découvre souvent cette petite larve bien gentiment calée sur la partie supérieure des feuilles, entre le derme et l'épiderme.

 

La saison d'attaque est bien entamée et c'est à nouveau sur le citronnier rempoté l'année dernière, que l'on a pu l'observer.

 

Il faut savoir que celle décrite ci-dessous, est spécifique aux agrumes, mais il en existe beaucoup d'autres qui s'attaquent à d'autres végétaux.

 

 

C'est la larve d'un papillon appelé Phillocnistis citrella.

Les symptômes sont facilement identifiables, on observe sur la face inférieure des feuilles, une sorte de galeries sinueuses qui serpentent entre le derme et l'épiderme du limbe.

 

 

La mineuse du citronnierLa mineuse du citronnierLa mineuse du citronnier
 

Plusieurs feuilles sont attaquées, mais il ne s'agit pas là d'une invasion.

A terme, les feuilles vont jaunir, ce dessécher et tomber.

En cas de forte attaque, c'est un réel problème.

Une observation plus minutieuse permet de voir la minuscule larve responsable de ces galeries.

On la retrouve en principe au bord du limbe, où elle a retourné une partie de la feuille pour s'en servir d'abri afin d'être tranquille pour effectuer sa transformation en chrysalide.

La voici une fois la protection enlevée.

 

La mineuse du citronnierLa mineuse du citronnierLa mineuse du citronnier
 

La lutte peut s'organiser de plusieurs façons:

Ici, suppression à la main dans la mesure où l'attaque n'est pas forte.

Il existe une méthode biologique qui consiste à poser des pièges à phéromones qui permettent d'attraper les mâles adultes et de les éliminer.

Une autre méthode fonctionnelle notamment en Nouvelle Calédonie, utilise des auxiliaires parasitoïdes.

 

Un autre parasite s'attaque aussi aux agrumes, il s'agit de la cochenille.

Rédigé par Jean-Luc

Publié dans #Ennemis et parasites

Commenter cet article
F
pfff .. sales bêtes !
Répondre